Économie sociale

Les membres de MicroEntreprendre font partie de la grande famille de l’économie sociale. Les fonds de crédit communautaire mis en place dès la fin des années ’80 étaient d’ailleurs dédiés au financement de projets d’entreprises de nature individuelle ou collective. C’est ainsi que des communautés dévitalisées pouvaient bénéficier d’un capital solidaire pour le développement de projets locaux.

L’ensemble des activités économiques des membres de MicroEntreprendre est fait au service de la collectivité et il contribue à la fois à l’amélioration du bien-être des membres de la collectivité et à la création d’emplois durables et de qualité. Puisant leur source à même les besoins des communautés, les organismes de crédit communautaire par leurs pratiques, leurs approches et leurs interventions, viennent répondre plus adéquatement et plus durablement que les solutions existantes à un besoin social bien défini. Ils produisent ainsi un bénéfice mesurable pour l’ensemble de la collectivité et non seulement pour certains individus.

L’économie sociale regroupe l’ensemble des activités et organismes, issus de l’entrepreneuriat collectif, qui s’ordonnent autour des principes et règles de fonctionnement suivants :

  • l’entreprise de l’économie sociale a pour finalité de servir ses membres ou la collectivité plutôt que de simplement engendrer des profits et viser le rendement financier;
  • elle a une autonomie de gestion par rapport à l’État;
  • elle intègre dans ses statuts et ses façons de faire un processus de décision démocratique impliquant usagères et usagers, travailleuses et travailleurs;
  • elle défend la primauté des personnes et du travail sur le capital dans la répartition de ses surplus et revenus;
  • elle fonde ses activités sur les principes de la participation, de la prise en charge et de la responsabilité individuelle et collective.

Pour en savoir plus sur l’économie sociale, visitez le Chantier de l’économie sociale.